Ce matin, ça ne va pas très fort. Malgré toutes les espérances, je suis de nouveau en occlusion et cela ne fait plus de doute: je suis atteins par la maladie de hirschsprung. Reste à savoir dans quelle proportion, et c’est tout simplement lors de ma première opération que l’on sera fixé sur ce point. Le chirurgien qui s’occupe désormais de moi fait le point avec Maman et Papa en leur expliquant tout bien comme il faut (cela fait du bien dans ces moments de ne pas se sentir seuls). C’est donc à 14h00 en ce mercredi 7 janvier que je descend pour la première fois au bloc opératoire. Durant l’intervention qui se passe plutôt bien, le chirurgien détermine que je suis atteins de la maladie de hirschsprung sous la forme colique totale. On pratique donc dans un premier temps des analyses sur mes intestins afin de ne rien laisser au hasard, on en profite pour supprimer le problème de l’appendice histoire qu’il n’y est pas de confusion si un jour je devais être pris de maux de ventre violents, et on sépare mon intestin entre la partie colon et grêle. On me fait une iléostomie (anus artificiel), tout en conservant entièrement mon colon intact mais sans fonctions. Je vais donc pendant quelques mois devoir faire mes selles dans un sac collé à mon ventre. Fin de l’intervention; je remonte en salle de réveil avant de regagner ma chambre. Les premières heures sont difficiles mais normales après une opération. Je suis alimenté par perfusion et je réagis bien à mes suites opératoires; Pendant tout ce temps où j’ai très peu été alimenté, Maman a tout de même tiré son lait et l’a donné au lactarium de l’hôpital, afin que d’autres nouveaux nés hospitalisés puissent en profiter à ma place (beaucoup en on besoin). Une semaine après l’opération, je reprend avec plaisir le sein de Maman. C’est un grand moment d’émotion qui va redonner du courage à tout le monde, et certainement m’être très bénéfique pour me permettre de ne pas trop mal vivre la suite. Je continue de bien manger au sein et je fais bien caca dans ma poche. Maman et Papa ont également appris à changer ma poche sans trop de difficultés. Le dimanche je suis donc autorisé à rentrer à ma maison pour la première fois depuis que je suis né.

axel3mois.jpg